Le viager occupé est une solution d’investissement ou de monétisation.

LE VIAGER OCCUPÉ

Pourquoi Vendre en Viager ?

Le cycle de la vie et des revenus apparaît comme paradoxal. Dès lors où l’on commence sa retraite, les revenus baissent alors que les dépenses augmentent. Le viager occupé se présente alors comme une solution permettant de rester chez soi, de bénéficier d’un capital, appelé « bouquet » et d’un complément de revenu, à vie appelé « rente viagère ».

MONÉTISER ET RÉALISER DES ÉCONOMIES

La vente en viager permet non seulement de monétiser son patrimoine, mais aussi de réaliser des économies. Le vendeur, appelé « crédirentier » ne paie plus :

– Les travaux votés en Assemblée Générale
– Les taxes foncières
– Environ un tiers des charges de copropriété (l’équivalent de l’assurance de l’immeuble et les honoraires du syndic)

S’ADAPTE À L’ÉVOLUTION DU COÛT DE LA VIE

La rente viagère s’adapte à l’évolution de l’économie et de la vie. Le crédirentier n’a pas à se soucier de l’inflation car la rente viagère est indexée au coût de la vie. La rente est donc revalorisée à date d’anniversaire de la signature de l’acte authentique, sur l’indice à la consommation des ménages urbains hors tabac, publié par l’INSEE. Si le crédirentier souhaite quitter définitivement son bien vendu en viager occupé, la rente fait l’objet d’une majoration.
La rente viagère est évidemment réversible en totalité au conjoint survivant, sans frais.

SÉCURITÉ JURIDIQUE MAXIMALE

Une vente viagère connaît une sécurité juridique maximale. La vente n’est conclue que par un acte notarié qui va encadrer et détailler l’ensemble des conditions juridiques et fiscales.

A savoir l’inscription d’une hypothèque de premier rang au profit du vendeur. Cette hypothèque permet au vendeur d’annuler la vente en cas de rente impayée. Le vendeur pourra récupérer la pleine propriété.

UN RÉGIME FISCAL AVANTAGEUX

La rente viagère connaît un régime fiscal parmi les plus avantageux. Elle fait l’objet d’un abattement pouvant aller jusqu’à 70 %. A partir de vos 70 ans révolus, cet abattement maximal s’applique.

Le trésor public ne tiendra compte que des 30 % restants pour le calcul de l’impôt sur le revenu. Le bouquet est net d’impôts si le bien vendu est la résidence principale.

LE VIAGER À BIEN DES ÉGARDS

Les Avantages du Viager